Vénissieux, école du Centre 1911-2011 et deux siècles de mémoire scolaire

Voici le fruit de notre travail sur les écoles et particulièrement l'école du Centre, qui vient de fêter son centenaire. Après le livre sur les 70 ans de l'école Pasteur, nous avons souhaité un ouvrage plus large qui retracerait l'enseignement depuis la Révolution. Vénissieux, école du Centre 1911-2011 et deux siècles de mémoire scolaire était né.

Au fil des pages, vous découvrirez des documents, événements, témoignages, anecdotes et près de 200 photographies qui vous feront revivre des moments d'émotions et de souvenirs.

On retrouve trace du premier enseignant laïc de Vénissieux en 1795, date à laquelle le Sieur François Canter fut nommé instituteur de la commune.

La rivalité est forte entre école laïque et école congréganiste, mais de 1876 à 1881, la commune se pourvoie de cinq écoles laïques. L'école publique, gratuite et obligatoire est désormais une réalité. Léon Sublet et ses successeurs doivent relever le défi de la construction de plusieurs écoles.

Le 15 octobre 1911 est inaugurée l'école du Centre.

La vie des écoles est ponctuée par les deux guerres. Le développement industriel et démographique d'après guerre, fait naître des problèmes de sureffectif dans les classes plus assez nombreuses pour accueillir ces nouveaux venus.

La création des amicales laïques favorise l'accès au plus grand nombre à de multiples disciplines sportives, culturelles et il se crée des liens sociaux exceptionnels entre les habitants.

Depuis les années 60, l'école s'est ouverte sur le monde et ses cultures. L'outil informatique joue un rôle prépondérant. La sensibilité et la personnalité de chaque élève sont prises en compte par l'équipe pédagogique.

Ce livre, c'est aussi de nombreux témoignages :

Ceux de directeurs et enseignants comme Mme Combier qui nous évoque la cohésion entre les acteurs de l'école du Centre, M.Cornand qui a professé 35 ans au Centre. Mme Bailly et Mme Sibeud, bouillonnantes d'idées novatrices dans une société en pleine mutation. Mme Lewandowski qui après avoir étudié au Centre, revient près de 20 ans après dans son école pour enseigner, et son époux enseignant également mais aussi pleinement dévoué à la cause Handballistique. L'émotion nous gagne, lorsque Mme Gaudillot nous raconte sa première classe de neige. Mme Rivot nous explique la restructuration qu'elle a appliqué au Centre. Le sénateur Guy Fischer nous parle de son passé d'enseignant à Vénissieux. Mme Loreau est passionnée par son métier comme le sont ces enseignants dévoués à cette noble cause. L'actuel directeur du Centre, M.Girard nous explique l'école d'aujourd'hui.

Entourés d'équipes dévouées, les enseignants sont aidés par des Atsem, des agents de nettoyage, des gardiens d'école, comme M.Drevet qui lors de notre entrevue nous a parlé de la convivialité du quartier, comme Mme Lanfranc dont un grand nombre se souviennent encore et qui nous raconte son histoire.

De Marius Payet qui parlait patois dans la cour d'école, à Frédéric Cessin, aujourd'hui professeur de Judo, 50 ans de vie d'écoliers nous sont narrés par de nombreux témoignages d'élèves: Clotilde Pozzi, Gaston Joly, Simone Reymond, Roger Dupic, Carmen de Alamo, Célestin Clemares, Noël Bachian, Guy Cesano, André Bruyas, André Vorgeat, Jean et Roger Gauchon, Louise Nicollier, Gisèle Vorgeat, Liliane Mallet, Gérard Boyet, François Gomez, Janine Gasc, Lucette Exposito, Mireille Braizaz, Yvette Pagan, Mireille Petit, Alain Veuillet, Antoine Mattei, Manuel Abilleira, Gérard Casson, Madeleine Delorme, Serge Perrier, Serge Perrussel, Michel Théoule, Frédéric Cessin, Charles Amadéo, Nicole Veuillet, Jacqueline Raffenot, Marie Evangelista, Gilles Barioz, Martine Joly.

Des heures de lecture captivante en perspective!                                                                                                                                                                           Gérard Petit