Mais aussi...

AccueilVivez l'asso au quotidienRevivez l'histoire de VénissieuxDécouvrez nos actionsÀ propos de nous
Revivez l'histoire de Vénissieuxles écoles de Vénissieuxedifices

Les écoles

ancien cimetière de Vénissieux

L’ancien cimetière

AccueilDécouvrez nos actionsles écoles de Vénissieuxécole Pasteur de Vénissieux

Les roses

Les édifices

L’industrie

Accueil

À propos de nous

Nous contacter

Termes et conditions d'utilisation

Politique de confidentialité

Remerciements


Viniciacum

Maison des associations Boris Vian

13 avenue Marcel Paul

69200 Vénissieux

Email : viniciacum@viniciacum.fr

Tél : 04 72 51 02 70

Suivez-nous!

Nous contacter

Revue de presse Revue de presse


Abonnez-vous à la lettre d’information, entrez votre email

Accueil

Adhérez ici !

Quand vous voyez ce symbole, lisez la presse qui se rapporte au sujet concerné !


En France, dans la période de l’entre deux guerres 1919-1939, nombre de groupes scolaires ont vu le jour.

A Vénissieux, trois importantes écoles sont construites à Parilly, Pasteur et Moulin-à-Vent.

L’architecte de ces trois édifices est un disciple de Tony Garnier, Emile Auguste Chollat.

L’école Pasteur est la concrétisation d’un rêve…celui de Jean Vallet, maire de Vénissieux de 1925 à 1930 qui enseigne dans différentes écoles publiques jusqu’en 1916. Directeur de l’école de garçons du Bourg de Vénissieux en 1890, il deviendra le premier directeur de l’école de garçons du Centre en 1911.

Déplorant les locaux vétustes et le manque de moyens des écoles publiques de la France du XIXe siècle, il va, avec acharnement, tout mettre en œuvre pour réaliser le projet d’édification d'un immense groupe scolaire, pour Vénissieux et la région, porteur des valeurs de la République et de la laïcité.

Construite de 1931 à 1934, l’école Pasteur comprend toutes les caractéristiques d’un palais laïc. L’inscription récente à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques donne à ce groupe scolaire une reconnaissance toute particulière à la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’ensemble des bâtiments scolaires élémentaire et maternelle, les cours et les préaux ainsi que les dépendances s’étendent sur un peu plus d’un hectare. La façade sur rue montre un jeu de volumes très élaborés avec des hauteurs différentes. Une succession de plans rythmés, fenêtres soulignées par des pilastres à chaque étage. La monumentalité de l’entrée principale est marquée par une tour surplombant un avant-corps arrondi.

Ce groupe scolaire a fait l’objet d’un dossier réalisé par Gérard Petit, correspondant du pré inventaire et d’une forte implication de Viniciacum, société d’histoire et de sauvegarde du patrimoine de Vénissieux, en concertation et avec le soutien du corps enseignant, de l’association des parents d’élèves, de l’association des anciens élèves, du conseil de quartier et de la population.

La rénovation de l’école dans les règles de l’art, suivie de son inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques a pu se faire grâce à l’accord de la municipalité. Elle a pris conscience de l’intérêt majeur de ce groupe scolaire et grâce à l’écoute et à la forte implication de Christian Falconnet, adjoint au Maire, Conseiller Général de Vénissieux. Il fut l’interlocuteur éclairé de Viniciacum et de l’ensemble des autres partenaires auprès de la municipalité de Vénissieux.

Aujourd’hui, l’école Pasteur a gardé sa configuration initiale. Historiquement, c’est un édifice à forte symbolique sociale.

L’association propose des visites de cet édifice.

A l'occasion des 80 ans de l'école Pasteur, Marie Evangelista de l'association des anciens élèves de l'école Pasteur de Vénissieux, Gérard Petit et Clément Barioz de Viniciacum ont écrit un livre relatant l'histoire de cette école et la vie des vénissians sur la période 1934-2014.

En 2015, Marie Evangelista, membre du CA mais aussi présidente de l'association des anciens élèves de l'école Pasteur présente au nom de l'association Viniciacum le dossier de participation au trophée EDF organisé par Patrimoine Rhônalpin (Aurhalpin). Ce trophée récompense la meilleure mise en lumière d'un édifice privé ou public. C'est la ville de Vénissieux, propriétaire des lieux qui recevra ce trophée lors d'une cérémonie organisée en juin à l'Ermitage du Mont Cindre.

Après son inscription, son classement au titre de patrimoine du XXe siècle, le prix Lumières, le trophée EDF sera la quatrième récompense pour cet édifice.

Remise du trophée EDF par Danielle Coste, présidente de la fédération du Patrimoine de l'Est lyonnais, en présence des représentants de la Mairie de Vénissieux, MM.Bottex et Cashera,  la représentante d'EDF, l'artiste et Clément Barioz, président de Viniciacum.

Revue de presse écoles