En 1961, l’entreprise Maréchal est absorbée par la société La Cellophane, appartenant au groupe Celtex.

En 1965, l’entreprise reprend le nom de Maréchal et passe dans le groupe belge Solvay.

L’année 1966 marque un tournant historique. La fabrication de la toile cirée composée d’huile de lin est définitivement arrêtée aux usines de Vénissieux.

Au cours des années 1970, l'adhésif Vénilia cesse d’être fabriquée à Vénissieux. Sa production est transférée dans une autre usine de la filiale à Boekelo aux Pays-Bas.

En 1973, l’entreprise change une nouvelle fois d’appellation. Elle est connue désormais sous le nom de Griffine-Maréchal, puis Vénilia en 1991 et Véninov depuis 2001.

Durant des décennies, sont partis quotidiennement de Vénissieux des dizaines de kilomètres de feuilles et de tissus enduits plastiques, dont le nom comportait toujours le radical Véni : Vénilia, Vénidécor, produits d’intérieur, Vénibox et Vénibase, feuilles spéciales pour la maroquinerie, Vénistar, Vénilyn et Véninappe, tissus pour la table…

De sa création à nos jours, le nombre d’employés varie de 200 à 1 200 salariés. En 1911, l’usine compte 300 salariés, soit 12 % de la population active de Vénissieux. En 1929, 1062 personnes travaillent pour Maréchal, 911 en 1931. En 1938, ce nombre descend à 600, puis à 500 en 1940. Durant les années 60, l’apogée est atteinte avec plus de 1200 personnes. En janvier 2000, il ne reste plus que 143 employés. Lors de sa fermeture en 2010, Véninov compte 88 salariés. Nous exprimons le voeu très sincère qu'une nouvelle société permette à l'entreprise de reprendre ses activités. Depuis 1874, les employés qui se sont succédés ont prouvé leur savoir-faire en créant une multitude de produits reconnus dans le monde entier.