Joseph Pernet-Ducher a reçu des plus éminents spécialistes anglo-saxons de roses, le titre exceptionnel de "magicien de Lyon", tant chacune de ses obtentions était magique et unique. En 1898, il crée la première rose vraiment jaune "Soleil d'or" qui donnera naissance à une nouvelle variété qui portera le nom de "Rosa Pernetiana". Cette création bouleversera l'horticulture mondiale et donnera à Joseph Pernet-Ducher une notoriété légendaire. En cette même année, il quitte son établissement de Lyon-Montplaisir pour s'installer dans une vaste roseraie à Vénissieux-Parilly.

Quelques-unes de ses créations: Madame Abel Chatenay, Marquise de Sinety, Rayon d'or, Lyon Rose, Souvenir de Claudius Pernet...

Au cours de sa carrière, Joseph Pernet-Ducher obtiendra près de 140 prix nationaux et internationaux dont ceux du concours international des roses de Bagatelle. Chevalier du mérite agricole, chevalier de la légion d'honneur, citoyen d'honneur de Londres, Tokyo, Portland, et parmi ses autres importantes distinctions, il recevra en 1913, la coupe d'or du journal britannique "Daily mail" pour la rose Madame Edouard Herriot; en 1925, la grande médaille d'or de l'état du Massachusetts (Etats-unis) lui a été accordée en reconnaissance des imminents services rendus à l'horticulture mondiale. La médaille d'or de la ville de Portland, qui est la récompense suprême que les américains décernent très rarement à un étranger, lui fut attribuée.

A quelques mois d'intervalle, durant la première guerre mondiale, il est frappé par le décès sur le front de ses deux fils Claudius et Georges, eux-mêmes obtenteurs de génie. C'est en 1928, après 30 ans de présence à Vénissieux, devenue la ville des roses, que Joseph Pernet-Ducher s'éteindra à l'âge de 69 ans, dans son établissement de Parilly.

Le magicien de Lyon et son oeuvre ne cessent d'être commentés, appréciés et sont toujours d'actualité au rythme croissant d'ouvrages et de conférences dans le monde.

Joseph Pernet-Ducher et sa famille reposent à l'ancien cimetière de Vénissieux.

Soleil d’or