Mais aussi...

AccueilVivez l'asso au quotidienRevivez l'histoire de VénissieuxDécouvrez nos actionsÀ propos de nous
Revivez l'histoire de Vénissieuxles écoles de Vénissieuxedifices

Les écoles

ancien cimetière de Vénissieux

L’ancien cimetière

AccueilDécouvrez nos actionsLa rose et Vénissieuxrose Révérend-Père Planque

Les roses

Les édifices

L’industrie

Accueil

À propos de nous

Nous contacter

Termes et conditions d'utilisation

Politique de confidentialité

Remerciements


Viniciacum

Maison des associations Boris Vian

13 avenue Marcel Paul

69200 Vénissieux

Email : viniciacum@viniciacum.fr

Tél : 04 72 51 02 70

Suivez-nous!

Nous contacter

Revue de presse Revue de presse


Abonnez-vous à la lettre d’information, entrez votre email

Accueil

Adhérez ici !

Quand vous voyez ce symbole, lisez la presse qui se rapporte au sujet concerné !


En visite à Sangerhausen en Allemagne, la plus grande roseraie publique du monde, un ami de l’association découvre l’existence dans un livre, d’une rose créée par les frères Bel et qui porte le nom du Révérend Père Planque. Gérard Petit fait automatiquement le lien avec le nom du prêtre fondateur  du couvent de Notre Dame des Apôtres au Moulin-à-vent et les fameux rosiéristes du quartier.


Il prend contact avec les sœurs de Notre Dame des Apôtres, retraçant l’histoire du couvent avec l’aide de l’historienne de la congrégation, Sœur Claude-Marie Echallier. Le Révérend-Père Planque a fait beaucoup pour le quartier et c’est sans doute la raison pour laquelle, en 1932, les frères Bel, rosiéristes voisins du couvent, décident de lui dédicacer une rose. Mais malheureusement, la guerre éclate et la rose disparaît. Des soldats allemands la rapporte en Allemagne, où elle est conservée jusqu’à aujourd’hui. Totalement oubliée du quartier, cette rose subit les écueils de la guerre où les relations entre les deux pays sont néantes et où tout produit en relation avec l’Allemagne souhaite être oublié.


Gérard Petit, président de l’association, mais également membre de Roses anciennes en France, une association dédiée à la rose, prend contact avec les jardiniers du parc de la Tête d’Or qui demande à leurs confrères de Sangerhausen la possibilité de récupérer un greffon de cette rose. La greffe échoue.


Une deuxième tentative est réalisée par le service espaces-verts de la Mairie de Vénissieux. Malheureusement, les greffons sont égarés.


Une troisième tentative est faite avec la roseraie Fabien Ducher, descendant de la famille Pernet-Ducher. C’est une réussite totale. Une belle rose jaune orangée renaît en France.


En Mars 2011, les associations Roses anciennes en France et Viniciacum sont heureuses d’offrir un exemplaire aux sœurs de Notre-Dame –des-Apôtres basées désormais à Sainte-Foy-lès-Lyon.


La rose regagne sa destination d’origine à la grande joie de tous.


Rose Révérend-Père Planque

Frères Bel

La rose sous haute protection

Revue de presse sur la rose